Kassauan d’Alain Gagnon, un commentaire de Paul-André Proulx…

Kassauan, un roman d’Alain Gagnon…

KASSAUAN

Ce roman fantastique initie les adolescents à la culture amérindienne. Quelque part à la frontière de la taïga, les Indiens et les Blancs partagent un territoire, dont Saint-Euxème est la principale agglomération. Dans cette ville fictive, 28,000 habitants vivent paisiblement jusqu’à l’avènement de la construction d’un barrage hydroélectrique, qui a chassé de nombreux habitants de leurs maisons, sans compter les animaux, qui ont perdu leurs abris et leurs sources d’alimentation. Si la population se soumet à la dictature des progrès technologiques, il n’en est pas de même pour la faune.

La révolte gronde dans le monde parallèle de l’Euxémie. Les humains en liaison avec les esprits tentent de s’arroger des pouvoirs pour se venger de la dévastation dont ils sont victimes. Les dieux, figurés par la gent animalière, disposent de moyens paranormaux imparables pour se débarrasser des ennemis. La vengeance est douce au cœur de l’Indien, dit la maxime. Tous les bons manitous sont mis à contribution pour que justice soit rendue. Mais c’est dans un bain de sang que deux Euxémois paient le prix de la spoliation. Olaf Bégon, le chef de police de la ville, doit livrer un combat inégal aux forces du mal. L’ennemi est incernable puisqu’il est partout et nulle part. Il ne reste alors qu’à recourir au savoir d’un chaman, en l’occurrence une fillette autochtone, pour vaincre les mauvais esprits voués à la perdition du monde. Réussir en somme à rétablir l’harmonie entre les entités transcendantales et terrestres.

Alain Gagnon présente une conception manichéenne de notre monde. En fait, il décrit une société qui doit recourir aux chamans pour vaincre l’âge des ténèbres. Cet abandon aux mains des dépositaires des puissances supranaturelles incite tous les usurpateurs à s’attribuer ce rôle dans une société dépourvue de philosophie. L’auteur s’est inspiré de la vogue fantastique belliqueuse pour y inscrire un polar, qui explique clairement la vision amérindienne de l’univers.

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

rujia

artiste peintre

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle

Un blog experimental qui s'efforce de saisir la poesie dans le quotidien des images, des choses, des moments .... et plus encore

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :