Maintenant en librairie… Propos pour Jacob + Le Chien de Dieu

Propos pour Jacob, essai, Alain Gagnon…

LE LIVRE :

Alain Gagnon est un écrivain prolifique et un grand lecteur. Il a fréquenté assidûment romanciers, poètes, essayistes, mystiques et philosophes en provenance de toutes les civilisations.

Dans ces Propos, il s’adresse à son petit-fils Jacob. Il veut partager avec lui toutes ces richesses culturelles qu’il a accumulées. Il l’entretient sur les grandes interrogations humaines : la vie, la mort, le temps, l’origine de l’espèce humaine, son histoire mythique et sa destinée ; il élabore aussi sur la nature de Dieu et, surtout, sur la nature et le rôle des dieux. Tour à tour, il s’appuie, notamment, sur maître Eckhart, Hegel, Heidegger, Teilhard de Chardin, Aurobindo et l’empereur philosophe Marc-Aurèle à qui il voue un véritable culte.

Un extrait du prologue explicite l’intention de l’auteur : « À ma mort, je ne te laisserai rien ou si peu. Je serai pauvre. Par paresse, manque de discipline, insouciance et aptitude aux plaisirs, mes comptes en banque seront vides ou presque. Cet ouvrage te tiendra lieu de legs. Ne sois pas trop déçu. Je t’ai aimé comme personne, et j’espère me faire pardonner en t’offrant ce qui m’est le plus cher : sur quelques pages, ces intuitions puisées dans l’héritage commun et en moi-même, parfois. Si tu en tires quelque profit, je serai moins mort, et tu seras peut-être un peu plus vivant.

« Les chapitres qui suivent sont brefs. Je m’efforce aux phrases simples, qui ont des pieds et des mains, c’est-à-dire, je l’espère, utiles. »

Commentaires :

Dans cet ouvrage, l’auteur explique des réalités complexes qu’il rend accessibles à tous. Un véritable pédagogue nous prend par la main et nous fait pénétrer les arcanes de l’histoire connue et moins connue de l’humanité. De grands penseurs, comme Aurobindo, Teilhard de Chardin, Marc-Aurèle et autres… nous y sont présentés avec une simplicité complice.

LE CHIEN DE DIEU–CARNETS 2000-2004… Dans toutes les bonnes librairies !

Dans ces carnets, nous suivons à la trace un créateur, un écrivain confirmé, dans les occurrences que lui présente son quotidien. Il sait tourner et retourner des incidents qui pourraient sembler banals et en tirer une signification qui transcende le moment et le lieu. Et que dire de ses rencontres littéraires ! Cet écrivain est aussi un grand lecteur, et les mots des autres, et leurs idées, l’enchantent ; il nous les rend, les réexplique avec une facilité pédagogique qui nous rend accessible l’inconnu ou le complexe, familiers des auteurs qui nous apparaissaient lointains. Il sait faire revivre de grands oubliés, poètes, romancier ou philosophes.

Une profonde spiritualité hétérodoxe se dégage de l’ensemble de sa démarche. Ses réflexions sur la politique et sur l’art révèlent une proximité d’Alain Gagnon avec le divin qui l’habite et qui, selon lui, habite tout humain – et toute œuvre humaine qui vaut. Un ouvrage profond, écrit avec simplicité, amitié et humour parfois. Il plaira à tout lecteur qui cherche la vérité sans artifices.

L’AUTEUR :

Auteur prolifique, d’une forte originalité thématique et formelle, Alain Gagnon, ce marginal de nos lettres, a publié, au printemps 2009, son trente-quatrième ouvrage de fiction. À deux reprises, il a remporté le Prix fiction-roman du Salon du Livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, soit en 1996 et en 1998 pour ses ouvrages Sud et Thomas K. Il a également remporté le Prix poésie du même Salon, en 2004, pour son recueil de poèmes Ces oiseaux de mémoire, en 2006, pour L’espace de la musique et, en 2009, pour Les versets du pluriel. En 1985, il avait déjà obtenu le Prix de la BCP pour Le gardien des glaces. Il a été le président fondateur de l’Association professionnelle des écrivains de la Sagamie (APES) et responsable du projet des collectifs Un Lac, un Fjord, 1, 2 et 3. Il déteste la rectitude politique et croit que la seule littérature valable est celle qui bouscule, dérange, modifie les paysages intérieurs – à la fois du créateur et des lecteurs. Entre novembre 2008 et décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé et de directeur littéraire aux Éditions de la Grenouille Bleue, une nouvelle maison liée aux Éditions du CRAM, qui se consacre à la littérature québécoise.

Advertisements

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

Canada | iLOLGO.CO

Quebec | infographiste | Webmaster Site Web

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle/Visual Poetry

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :