Alain Gagnon : une critique d’Almazar dans la Cité par Raymond Bertin

Voir

Almazar dans la Cité

Arts et Spectacles Vol: 13 NO : 49, 9 décembre 1999

Livres

Almazar dans la Cité
d’Alain Gagnon
Bertin, Raymond

Romancier et poète, auteur d’une douzaine de romans et de sept recueils poétiques, Alain Gagnon est un écrivain étonnant. Prolifique, mais aussi polyvalent, ses livres se suivent et ne se ressemblent pas.

Ainsi, ses plus récents romans, Sud et Thomas K. (Éd. de La pleine lune, 1995 et 1997), tous deux couronnés par le Prix fiction-roman du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, étaient de factures contrastées. Le premier, à la structure éclatée, décrivait une dérive poétique et sensuelle dans le Sud des États-Unis; le second, véritable saga, plus linéaire, racontait la vie d’un bâtisseur au temps de Duplessis. Avec Almazar dans la Cité, roman picaresque « post-post-moderne », selon l’expression de son auteur, nous sommes conviés à un hallucinant feu d’artifice littéraire. Une fois encore, ce romancier de près de soixante ans prouve que la jeunesse en littérature a peu à voir avec l’âge du créateur.

Et on comprendra en lisant ce livre-ci que la fraîcheur d’un auteur tient avant tout dans l’inaliénable liberté qu’il s’accorde à lui-même. Cette audace, déjà remarquable dans les précédentes œuvres d’Alain Gagnon, prend ici des proportions cervantesques, et pour cause. Le livre est le récit baroque à souhait des aventures rocambolesques du héros, Almazar Trudeau, fan inconditionnel du Chevalier à la triste figure et de Cervantès, lecteur passionné de Don Quichotte et de quelques autres romans chevaleresques comme Les exploits du valeureux Amadis de Gaule. Homme de son temps, c’est-à-dire d’ici et maintenant, Almazar est une sorte de prêteur sur gages qui fait appel aux services d’un fier-à-bras énorme, du joli nom de Poupée Pinsonneau, pour récupérer les sommes qui lui sont dues. « Il doit hanter les nuits de mes débiteurs. Il paraît – ou on imagine qu’il pourrait paraître – et les porte-monnaie s’ouvrent, on découvre des sources d’argent insoupçonnées. La terreur qu’il inspire réduit à elle seule la violence habituellement nécessaire dans un métier comme le mien », dira Almazar.

Il serait difficile, ou plutôt, impossible, de résumer en quelques lignes les péripéties innombrables de ce roman épique, anachronique, délirant. Où l’on apprend qu’Almazar a gagné son écuyer Sancho au poker. Où il fait la conquête d’une Dulcinée du nom de Douce Tremblay-McLaren. Où le valeureux Almazar cherche les conseils de son frère Maurice, prof de littérature qui se suicidera par désespoir. Où, enfin, Almazar, en proie à des profiteurs qui tentent d’abuser de son amour pour Don Quichotte, demandera à Alain Gagnon d’écrire son histoire, de faire de lui un personnage digne de ce nom. Mission accomplie!

En plus d’être divertissant et drôle, Almazar dans la Cité est aussi et avant tout, peut-être, un roman sur le roman, une réflexion vivante et tonifiante sur l’art et le plaisir d’écrire.

Éd. Lanctôt, 1999, 190 p.

© 1999 Voir. Tous droits réservés.

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle/Visual Poetry

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :