Veille de fête et nids de poule, textes de Marc-André Lévesque…

13 juin 2017

Veille de fête et nids de poule…alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, québec

Veille de Fête. — Matin du 16 mai 2017, le gris est parti, en voyage vers de mauvais rêves. À la place, un ciel bleu, une montagne contente, des rues qui s’éclatent au soleil, des feuilles dans les arbres, les oiseaux qui montrent leur présence, de l’ombre. Ah ! l’ombre. J’avais oublié que j’en faisais (Aujourd’hui, j’irai vérifier). La veille du 375e de Montréal, tout s’est mis en place pour illuminer la fête. Tiens, je porterai peut-être un chapeau de paille pour me mettre sur la sellette, j’entends déjà les rumeurs provenant des vieilles pies de jardin qui, frustrées, diront : « Mais où va-t-il avec son vieux chapeau ? Il veut faire fuir les oiseaux ou quoi ? ». Je crois que, finalement, j’irai tête nue me faire voir par les rayons de soleil invitant, parce que rares. Les mains dans les poches, j’avancerai entre les ombres et la clarté en sifflant un air d’été.

Fête et nids de poule. — 17 mai, 15 heures. Il vente si fort que mes idées se sont envolées. Un Boeing 727 vient tout juste de les éviter au-dessus de Dorval. Même libres, les idées sont dangereuses. Un jour, quelqu’un qui en avait, qui ne les avait pas encore perdues, s’était présenté à la porte de la Ville. Poli, réservé, malgré cette responsabilité, Le Maire lui avait ouvert : « Vous savez vos fêtes de fondation de votre ville devrait être un moment pour amener les citoyens à développer cette histoire particulière, en devenant le patrimoine vivant, cette fête doit nécessairement être populaire. Pourquoi cet événement serait-il coûteux ? Au moment où tout est si difficile pour tous, ne serait-il pas venu le moment de dire à tous qu’ils sont importants, qu’ils constituent le cœur de la ville et, qu’à cet égard, ils sont partie prenante de cette belle histoire que cette ville et du pays », avait-il mentionné. Le Maire avait souri, il savait déjà que le destin de la fête avait été confié à grands frais à l’entreprise privée. Plus de 1 milliard, pourquoi ? Les nids de poule seront-ils comblés à ce prix ?

alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, québecRetour du beau temps. — Après expérimentation, j’ai encore une ombre, donc je suis. Je suis les sentiers du beau temps, du bon temps qui nous échappe faute de réalisme. Je suis de souvenirs douteux d’époques lointaines qui ont émigré dans des têtes neuves. Je suis un serpent désenchanté qui se tient au fond d’un panier d’Inde, une flûte à ses côtés, le corps du charmeur gisant sur le sol. Je suis un carré d’as qui garde mes pas dans l’ombre que je suis.

L’auteuralain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec

Né à Saint-Ulric, près de Matane, sur la rive sud du fleuve, j’ai été créé par les images de ce désert d’eau qui change de forme selon les saisons.  Je lancerai bientôt (le 23 novembre) Des mots sur des couleurs, mon premier recueil de récits, en collaboration avec l’artiste peintre Pierre Morin de Varennes qui appartient, tout comme moi, aux paysages de la Matanie, mon pays, mes amours.

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Advertisements

Bouquinage… Montréal insolite…

20 décembre 2009

Bouquiner rue Savard…

Hier, visite à la Bouquinerie Jacques-Cartier, l’un de mes lieux de prédilection et une institution du Vieux Chicoutimi.  Mon roman Almazar dans la Cité pivote autour de cet ancien entrepôt que des mains diligentes ont transformé en une sorte de cathédrale pour bouquins usagés.  Que de livres !  Certains bien rangés, d’autres empilés sur des tables, des comptoirs…  La plupart apportés par des acheteurs qui les ont lus, puis rejetés :    faute de rangement ?  pour en acheter d’autres ?  Dans certains ouvrages, on peut même trouver des messages qui piquent la curiosité, qui paraissent parfois des confidences, interpellent le nouvel acquéreur.  Richard Lamontagne, l’un des propriétaires, me les conservait du temps que je rédigeais Almazar…  Et ces messages en ont structuré l’intrigue.

Que de livres !  Et pourquoi ?  Tous ces auteurs oubliés, drainés par le temps vers des mers d’oubli…

 

Faute de réponse intelligente à apporter, j’ai cédé à mon penchant naturel et en suis sorti avec trois livres, dont un tout petit, à prix plus que de rabais, qui m’a fait passer quelques heures délicieuses : Montréal insolite de Stéphane Batigne, Lanctôt Éditeur et préface de David Homel.  Une série de petits faits, plutôt de curiosités montréalaises dont les Montréalais eux-mêmes sont ignorants.  Dont celle-ci : le boulingrin (Lawn Bowls).  Qui, hors Westmount — et encore ! –, a entendu parler du boulingrin ?  Il s’agit d’un sport qui existerait depuis le 14ième siècle.  Jeu  semblable à la pétanque, mais dont les boules présentent la particularité  vicieuse d’être légèrement aplaties d’un côté…  L’imprévisible règne en maître.  Heureusement, le flegme abonde dans le corseté Club de boulingrin  westmountais.

 

Tournoi de boulingrin

D’autres chapitres vous offriront les momies du Redpath Museum de McGill, une corrida à la portugaise (taurada), le Grand bazar de l’amour, le vendeur de chapelets, le restaurateur bio  à tendance laxative qui  tient à ce que ses clients passent au petit coin 20 minutes après le repas…  L’urbanité vue par en dessous.  Et c’est par ses dessous qu’elle m’est toujours apparue la plus intéressante.


Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

Canada | iLOLGO.CO

Quebec | infographiste | Webmaster Site Web

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle/Visual Poetry

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :