Justes et Justice, par Alain Gagnon

Actuelles et inactuellesalain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, québec

Justes et Justice — Plus on approfondit les grands événements historiques, plus il devient difficile d’établir une différence entre bons et méchants. Les acteurs en sont généralement en partie bons et en partie méchants, selon les angles d’approche, les moments de leur vie ou les aspects de leur personnalité impliqués dans les décisions ou actions. Il en est de même des causes.

(Dans cet ordre d’idée : Extrait d’un ouvrage à paraître : Dans le livre de la Genèse, l’Éternel apprend à Abraham qu’il va détruire les villes de Sodome et Gomorrhe. Le rusé patriarche se met alors à négocier avec son Dieu.

Abraham s’approcha, et dit :

— Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant ? Peut-être y a-t-il cinquante justes au milieu de la ville : les feras-tu périr aussi, et ne pardonneras-tu pas à la ville à cause des cinquante justes qui sont au milieu d’elle ? Faire mourir le juste tout comme le méchant, en sorte qu’il en soit du juste comme du méchant, loin de toi cette manière d’agir ! loin de toi ! Celui qui juge toute la terre n’exercera-t-il pas la justice ?

Et l’Éternel dit :

— Si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, je pardonnerai à toute la ville, à cause d’eux.

Abraham reprit, et dit :

— Voici, j’ai osé parler au Seigneur, moi qui ne suis que poudre et cendre. Peut-être des cinquante justes en manquera-t-il cinq : pour cinq, détruiras-tu toute la ville ?

Et l’Éternel dit :

— Je ne la détruirai point, si j’y trouve quarante-cinq justes.

Abraham continua de lui parler, et dit :

— Peut-être s’y trouvera-t-il quarante justes ?

Et l’Éternel dit :

— Je ne ferai rien, à cause de ces quarante.

Abraham dit :

— Que le Seigneur ne s’irrite point, et je parlerai. Peut-être s’y trouvera-t-il trente justes ?

Et l’Éternel dit :

— Je ne ferai rien, si j’y trouve trente justes.

alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, québecAbraham dit :

— Voici, j’ai osé parler au Seigneur. Peut-être s’y trouvera-t-il vingt justes ?

Et l’Éternel dit :

— Je ne la détruirai point, à cause de ces vingt.

Abraham dit :

— Que le Seigneur ne s’irrite point, et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s’y trouvera-t-il dix justes ?

Et l’Éternel dit :

— Je ne la détruirai point, à cause de ces dix justes.

L’Éternel s’en alla lorsqu’il eut achevé de parler à Abraham. Et Abraham retourna dans sa demeure.

On connaît le sort qui frappera Sodome et Gomorrhe : destruction massive.

De ce texte, je tire deux réflexions :

  1. i) Il est à peu près impossible de trouver des justes totalement justes ; tout comme il est difficile de trouver des méchants absolument méchants. Lorsque nous jugeons de situations politiques, historiques ou actuelles, nous avons tendance à évaluer les acteurs à travers le prisme d’une mentalité manichéenne, héritée des westerns de l’enfance. D’un côté, les Bons ; de l’autre, les Mauvais. La personne humaine est plus complexe et plus riche que ce réductionnisme qui sert bien les propagandistes de tous bords.
  2. ii) Je doute fort qu’Abraham conversât avec l’Éternel. Il parlait avec des dieux plutôt qu’avec le Dieu Suprême.)

Donc, rechercher la Justice plutôt que les justes.

L’auteur : Alain Gagnon a remporté à deux reprises le Prix fiction roman du Salon du Livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour Sud (Pleine Lune, 1996) et Thomas K(Pleine Lune, 1998). Quatre de ses ouvrages en prose ont ensuite paru chez Triptyque : Lélie ou la vie horizontale(2003), Jakob, fils de Jakob (2004), Le truc de l’oncle Henry (2006) et Les Dames de l’Estuaire (2013). Il a reçu à quatre alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec reprises le Prix poésie du même salon pour Ces oiseaux de mémoire (Le Loup de Gouttière, 2003), L’espace de la musique(Triptyque, 2005), Les versets du pluriel(Triptyque, 2008) et Chants d’août (Triptyque, 2011). En octobre 2011, on lui décernera le Prix littéraire Intérêt général pour son essai, Propos pour Jacob (La Grenouille Bleue, 2010). Il a aussi publié quelques ouvrages du genre fantastique, dont Kassauan,Chronique d’Euxémie et Cornes (Éd. du CRAM), et Le bal des dieux(MBNE) ; récemment il publiait un essai, Fantômes d’étoiles, chez ce même éditeur. On compte également plusieurs parutions chez Lanctôt Éditeur (Michel Brûlé), Pierre Tisseyre et JCL. De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé à la Grenouille bleue. Il gère aujourd’hui un blogue qui est devenu un véritable magazine littéraire : Le Chat Qui Louche 1 et 2 (https://maykan.wordpress.com).

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Advertisements

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

Canada | iLOLGO.CO

Quebec | infographiste | Webmaster Site Web

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle/Visual Poetry

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :