État islamique, idéal et beauté… un texte d’Alain Gagnon

État islamique, idéal et beauté

 

 alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, québec

Mortiz Aust

L’État islamique et les jeunes — On s’interroge beaucoup sur les motivations de ces jeunes Occidentaux qui adhèrent à la frange extrémiste de l’Islam. On fait des tables rondes, on monte des commissions, on se paye de mots… et beaucoup d’intellectuels et de plumitifs profitent de ce sujet chaud pour requinquer une notoriété défaillante.

La réponse est pourtant simple. La jeunesse a besoin d’idéal, a soif d’idéal. À l’Ouest, le Parti communiste s’est embourgeoisé et il n’intéresse que peu de jeunes ; l’hitlérisme et autres fascismes sont morts – du moins dans leurs formes des années 30 et 40 ; les grandes causes humanitaires et environnementalistes ont déçu, sont trop imprécises, entachées de politiques et d’intérêts discutables, et n’ont pas de leaders très charismatiques… Nos religions, n’en parlons plus ; elles sont devenues des parkings temporaires où l’on se rassemble pour les naissances, morts et mariages.
Qu’avons-nous à offrir à la jeunesse ?

Des modèles intellectuels et sociaux mous, des idéaux à court terme – ton char, ta paye, tes gadgets, tes vêtements griffés – qui ne répondent en rien aux exigences d’une conscience le moindrement éveillée, si celle-ci s’interroge sérieusement sur les raisons et les comment de l’existence : Pourquoi suis-je moi et pas un autre ? Qu’est-ce que je fais de cette vie ? Où je m’en vais ? Pourquoi la souffrance et la mort ?

On dit que la Nature a horreur du vide ; il en est de même de l’Esprit. En ce moment, l’EI est là avec ses réponses toutes faites. Demain, ce seront d’autres totalitarismes fous qui offriront leurs réponses, leurs sens.
L’humain est un être de sens. Il ne peut vivre sans sens. Et il le cherchera n’importe où dans une société qui nie toute transcendance.

Parfums d’automne et beauté — Je ne suis pas connaisseur en parfums, et je me demande si  alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, québecun parfumeur a réussi à rendre toutes ces odeurs que la saison offre, surtout dans les sous-bois. Feuilles humides et pourrissantes, champignons, terres noires des baissières, et toutes ces fleurs qui exhalent avant leur destruction par les froids ou le manque de lumière.

Par un étrange cheminement, ces arômes me poussent à réfléchir au beau, à la beauté du monde.
Me reviennent quelques citations de François Cheng (a) sur la beauté, que je vous livre :

« L’univers n’est pas obligé d’être beau, et pourtant il est beau. À la lumière de cette constatation, la beauté du monde, en dépit des calamités, nous apparaît également comme une énigme. »

« Est vraie beauté celle qui relève de l’Être, qui se meut dans le sens de la vie ouverte. La beauté du diable, elle, fondée sur la tromperie, jouant le jeu de la destruction et de la mort, est la laideur même. »

« C’est dans la mesure où le yi (b), dans une œuvre particulière, atteint son plus haut degré, jusqu’à résonner en harmonie avec le yi universel, que cette œuvre acquiert sa valeur de plénitude. »

« Le désir de dire se confond avec le désir de beauté.
La vraie beauté est celle qui va dans le sens de la Voie, étant entendu que la Voie n’est autre que l’irrésistible marche vers la vie ouverte, autrement dit un principe de vie qui maintient ouvertes toutes ses promesses. »

a) Cinq méditations sur la beauté
b) Yi : Dynamisme cosmique conscient de création et d’entretien de la vie de tout ordre dans le Cosmos.

L’auteur

Alain Gagnon a remporté à deux reprises le Prix fiction roman du Salon du Livrealain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour Sud (Pleine Lune, 1996) et Thomas K (Pleine Lune, 1998).  Quatre de ses ouvrages en prose ont ensuite paru chez Triptyque : Lélie ou la vie horizontale (2003), Jakob, fils de Jakob (2004), Le truc de l’oncle Henry (2006) et Les Dames de l’Estuaire (2013). Il a reçu à quatre reprises le Prix poésie du même salon pour Ces oiseaux de mémoire (Le Loup de Gouttière, 2003), L’espace de la musique (Triptyque, 2005), Les versets du pluriel (Triptyque, 2008) et Chants d’août (Triptyque, 2011). En octobre 2011, on lui décernera le Prix littéraire Intérêt général pour son essai, Propos pour Jacob (La Grenouille Bleue, 2010). Il a aussi publié quelques ouvrages du genre fantastique, dont KassauanChronique d’Euxémie et Cornes (Éd. du CRAM), et Le bal des dieux (MBNE) ; récemment il publiait un essai, Fantômes d’étoiles, chez ce même éditeur. On compte également plusieurs parutions chez Lanctôt Éditeur (Michel Brûlé), Pierre Tisseyre et JCL. De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé à la Grenouille bleue. Il gère aujourd’hui un blogue qui est devenu un véritable magazine littéraire : Le Chat Qui Louche 1 et 2 (https://maykan.wordpress.com).

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle

Un blog experimental qui s'efforce de saisir la poesie dans le quotidien des images, des choses, des moments .... et plus encore

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

Les amours de livres de Falbalapat

Grignoteuse de livres... Des petits partages de lecture entre nous, un peu de musique et quelques artistes en images...

Maillage Exquis

Quand les mots s'enchaînent comme dans un maillage exquis

Le blog de Reynald Du Berger

Climat, science et société

%d blogueurs aiment ce contenu :