Eaux turbides, Q pour « qu » et Franck Liszt, par Alain Gagnon…

Actuelles et inactuelles

samaria-gorge-national

 

— Eaux turbides. Les grandes religions sont des torrents que brouillent les matières en suspension. Le promeneur veut-il y boire ? Il puise à l’aide d’un seau, puis laisse reposer le liquide, jusqu’à ce que toutes les scories amoncelées de l’histoire – préjugés, coutumes, superstitions, traits culturels tribaux… – reposent au fond. Alors, il pourra boire à l’essentiel, étancher sa soif.
« Laisse l’eau décanter », disait mon grand-père.

Souvenir d’enfance. — Un extrait de l’ouvrage d’Alain Gaudey, 1001 petites choses que vous ignoriez sur la sexualité, me ramène en mémoire un souvenir significatif et cocasse : « La pudibonderie, qui sévissait dans les écoles de la République française, touchait l’absurde. Jusqu’en 1924, lorsque les jeunes filles apprenaient l’alphabet, elles ne devaient pas prononcer la lettre Q jugée obscène. »
J’ai connu ce régime pudibond au Québec. Encore aujourd’hui, je me surprends à dire « que » au lieu de « qu ».

Franz Liszt, propos sur l’art et le divin —
alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec« La vie terrestre n’est qu’une maladie de l’âme, une excitation que les passions entretiennent. L’état naturel de l’âme, c’est la quiétude. »
[À rapprocher de cet extrait sur l’âme de la Bhâgavata Gîta : « 25. Invisible, ineffable, immuable, voilà ses attributs ; puisque tu la sais telle, ne la pleure donc pas. 26. Quand tu la croirais éternellement soumise à la naissance et à la mort, tu ne devrais pas même alors pleurer sur elle. »]
« L’art pour l’art est une absurdité. Le perfectionnement de l’être dont il manifeste le progrès en est le but. »
« Le plus haut devoir de l’artiste est de fournir au divin des modes d’expression perpétuellement nouveaux. »
« S’il était constaté que toutes les preuves métaphysiques à l’appui de l’existence de Dieu sont réduites à néant par les arguments de la philosophie, il en resterait toujours une, absolument invincible : l’affirmation de Dieu par nos gémissements, le besoin que nous avons de Lui, l’aspiration de nos âmes vers son amour. Cela me suffit et je n’en demande pas plus long pour rester croyant jusqu’au dernier souffle de ma vie. »
(Tirés de La vie de Franz Liszt, par Guy de Pourtalès.)

L’auteur…

Auteur prolifique, Alain Gagnon a remporté à deux reprises le Prix fiction roman du Salon chat qui louche maykan alain gagnondu Livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour Sud (Pleine Lune, 1996) et Thomas K (Pleine Lune, 1998).  Quatre de ses ouvrages en prose sont ensuite parus chez Triptyque : Lélie ou la vie horizontale (2003), Jakob, fils de Jakob (2004),Le truc de l’oncle Henry (2006) et Les Dames de l’Estuaire (2013).  Il a reçu à quatre reprises le Prix poésie du même salon pour Ces oiseaux de mémoire (Le Loup de Gouttière, 2003), L’espace de la musique (Triptyque, 2005), Les versets du pluriel (Triptyque, 2008) et Chants d’août (Triptyque, 2011).  En octobre 2011, on lui décernera le Prix littéraire Intérêt général pour son essai, Propos pour Jacob (La Grenouille Bleue, 2010).  Il a aussi publié quelques ouvrages du genre fantastique, dont Kassauan, Chronique d’Euxémie et Cornes (Éd. du CRAM), et Le bal des dieux (MBNE) ; récemment il publiait un essai, Fantômes d’étoiles, chez ce même éditeur .  On compte également plusieurs parutions chez Lanctôt Éditeur (Michel Brûlé), Pierre Tisseyre et JCL.  De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé à la Grenouille bleue.  Il gère aujourd’hui un blogue qui est devenu un véritable magazine littéraire : Le Chat Qui Louche 1 et 2 (https://maykan.wordpress.com/).

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle

Un blog experimental qui s'efforce de saisir la poesie dans le quotidien des images, des choses, des moments .... et plus encore

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

Les amours de livres de Falbalapat

Grignoteuse de livres... Des petits partages de lecture entre nous, un peu de musique et quelques artistes en images...

Maillage Exquis

Quand les mots s'enchaînent comme dans un maillage exquis

Le blog de Reynald Du Berger

Climat, science et société

%d blogueurs aiment ce contenu :