Marc Aurèle et Raskolnikov, par Alain Gagnon…

Notes de lecture…alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québec

Voici comment l’empereur et philosophe Marc Aurèle voyait les conséquences d’une faute ou d’un crime ; et le pardon ou renouement possible, car le criminel était né humain.

As-tu vu quelquefois une main ou un pied coupé, une tête tranchée, gisant loin du reste du corps ? Tel est l’état dans lequel se met, autant qu’il est en lui, celui qui repousse ce qui lui arrive, qui se retranche du monde, ou qui commet un acte contraire à la solidarité. Tu t’es rejeté hors de l’unité voulue par la nature, car tu n’étais qu’une partie, et voilà que tu t’es retranché du tout. Mais voici qui est admirable : il t’est possible de rentrer dans cette unité. Dieu n’a permis à aucune autre partie, séparée et retranchée du tout, de s’y rajuster de nouveau. Vois donc quelle bonté, quels égards il a eus pour l’homme. Il a fait dépendre de lui d’abord de ne pas se séparer du tout ; une fois séparé, il lui a permis de revenir s’y souder et y reprendre sa place à côté des autres parties. (Marc Aurèle, Pensées pour moi-même, Livre VIII, 34.)

Et voici comment Léon Chestov, écrivain et philosophe russe, évalue le crime de Raskolnikov, héro du roman Crimes et châtiments, de Dostoïevski : « Pour Dostoïevski, Raskolnikov est un homme retranché comme par un coup de ciseau du reste du monde, de tous et de tout. » (Léon Chestov, L’œuvre de Dostoïevski.)
Intéressant de constater comment, par-dessus les millénaires, se conjuguent dans un roman la pensée chrétienne du romancier russe et celle du philosophe stoïcien.

(Résumé de l’intrigue : Raskolnikov est un jeune étudiant russe. C’est un être altier, riche intellectuellement et moralement. Par manque d’argent, il doit interrompre ses études. Rêveur solitaire, il rejette la morale commune. Il se considère comme un être supérieur et veut éprouver les limites de sa liberté par la transgression de l’ordre moral. Désirant secourir sa famille dans le besoin, il assassine une vieille usurière et la vole. Raskolnikov est conforté dans son choix éthique par les agirs de son modèle, Napoléon Bonaparte.

alain gagnon, Chat Qui Louche, francophonie, littérature, maykan, québecSon crime est un échec. Il détruit sa sœur et le fruit de son larcin est maigre. Ses rêves de surhomme l’abandonnent. Raskolnikov découvre l’humilité : il n’est qu’un homme. Il fait la connaissance de Sonia, une jeune prostituée. Il est ému par son dévouement. Elle vend son corps pour faire face à la misère du foyer familial. Poussé par elle, Raskolnikov confessera son crime. Il sera condamné à la déportation en Sibérie.

Comme l’écrivait Ettore Lo Gatto, professeur de littérature russe à l’Université de Rome : « Il [Raskolnikov] accepte la condamnation des hommes et se sauve ainsi moralement. Il rejoint la lumière en s’abandonnant au courant de la vie pour se laisser porter à quelque port, renonçant à la lutte, s’agrippant aux valeurs élémentaires de l’homme pour y retrouver la bonté originelle : c’est la tragique salvation russe par la soumission passive ».) (Résumé tiré du site @la lettre.com)

Ces dernières phrases renvoient sans équivoque au paragraphe de Marc Aurèle cité plus haut.

L’auteur…

Auteur prolifique, Alain Gagnon a remporté à deux reprises le Prix fiction roman du Salon chat qui louche maykan alain gagnondu Livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean pour Sud (Pleine Lune, 1996) et Thomas K (Pleine Lune, 1998).  Quatre de ses ouvrages en prose sont ensuite parus chez Triptyque : Lélie ou la vie horizontale (2003), Jakob, fils de Jakob (2004),Le truc de l’oncle Henry (2006) et Les Dames de l’Estuaire (2013).  Il a reçu à quatre reprises le Prix poésie du même salon pour Ces oiseaux de mémoire (Le Loup de Gouttière, 2003), L’espace de la musique (Triptyque, 2005), Les versets du pluriel (Triptyque, 2008) et Chants d’août (Triptyque, 2011).  En octobre 2011, on lui décernera le Prix littéraire Intérêt général pour son essai, Propos pour Jacob (La Grenouille Bleue, 2010).  Il a aussi publié quelques ouvrages du genre fantastique, dont Kassauan, Chronique d’Euxémie et Cornes (Éd. du CRAM), et Le bal des dieux (MBNE) ; récemment il publiait un essai, Fantômes d’étoiles, chez ce même éditeur .  On compte également plusieurs parutions chez Lanctôt Éditeur (Michel Brûlé), Pierre Tisseyre et JCL.  De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé à la Grenouille bleue.  Il gère aujourd’hui un blogue qui est devenu un véritable magazine littéraire : Le Chat Qui Louche 1 et 2 (https://maykan.wordpress.com/).

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Advertisements

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

rujia

artiste peintre

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle

Un blog experimental qui s'efforce de saisir la poesie dans le quotidien des images, des choses, des moments .... et plus encore

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

Les amours de livres de Falbalapat

Grignoteuse de livres... Des petits partages de lecture entre nous, un peu de musique et quelques artistes en images...

%d blogueurs aiment ce contenu :