Chronique de Milan, par Clémence Tombereau…

Les portes de l’enfer

chat qui louche maykan alain gagnon francophonie

 Après le parc, il n’aura plus qu’une centaine de pas. Il sonnera – elle ne lui donne plus les clefs depuis une semaine. Sa voix dans l’interphone. Il appellera l’ascenseur qui le conduira à l’échafaud. Il a toujours compté le temps que met la vieille machine pour parvenir au troisième étage : vingt-huit longues secondes, invariablement. Vingt-huit secondes qu’il comptera encore et sa respiration s’accélèrera sensiblement. La porte de l’ascenseur, loin d’être moderne, mettra encore sept secondes à s’ouvrir, à coulisser en soupirant. Il croisera peut-être un voisin, la vieille dame du fond, le jeune homme du troisième. Buona Sera. Tutto bene. Il montera ces marches étroites qui mènent sous les toits aux deux appartements mitoyens. Treize marches. Treize marches vers l’enfer. Elle, derrière la porte, sera là comme une maîtresse folle de rage, en colère contre son chien qui ne vient que maintenant. Pas lavée, pas coiffée, ou bien pomponnée comme jamais, magnifique, magistrale. Un couteau dans le dos, ou bien des cachets dans la main – qu’importe qui mourra. Un suicide ou un meurtre, ou les deux, pourquoi pas. Quelques lignes dans les journaux. La furie de la Scala fera encore parler d’elle une dernière fois. (…) Ils seront les lamentables Roméo et Juliette du moment, leur histoire bien moins romantique que l’original, bien plus normale, finalement.

Il monte les marches, accablé par la chaleur qui sous les toits s’est accumulée. Il respire son parfum qui vient à sa rencontre, capiteux, même en été. Dehors les premières gouttes lourdes, gorgées de la promesse d’un terrible orage, tombent lentement.

Il toussote, se recoiffe, essuie soigneusement ses pieds sur le petit paillasson devant la porte close. Benvenuto. Lasciate ogne speranza, voi ch’intrate.

Tomber de rideau. Aucun applaudissement – si ce n’est la pluie qui frappe les velux. Aucun rappel. Aucun spectateur de toute façon.

Notice biographique

Clémence Tombereau est née à Nîmes et vit actuellement à Milan.  Elle a publié deux recueils, Fragments et Poèmes, Mignardises et Aphorismes aux éditions numériques québécoises Le chat qui louche, ainsi que plusieurs textes dans la revue littéraire Rouge chat qui louche maykan alain gagnonDéclic (numéro 2 et numéro 4) et un essai (Esthétique du rire et utopie amoureuse dans Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier) aux Éditions Universitaires Européennes.  Récemment, elle a publié Débandade(roman) aux Éditions Philippe Rey.

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Advertisements

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

rujia

artiste peintre

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle/Visual Poetry

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :