Balbutiements chroniques, par Sophie Torris…

Référendum pour l’indépendance

Cher Chat,

Ma fille est candidate à la majorité. Elle cumulera très bientôt dix-huit mandats. Confiante, elle pense donc gagner son référendum pour l’indépendance. Mais permettez-moi, le Chat, de prendre le parti d’en rire, car si elle obtient peut-être la souveraineté absolue, elle découvrira rapidement que sa liberté est relative.

fete18 ans

Moi aussi, à l’aube de ma vie adulte, j’ai pensé que je pourrais enfin faire tout ce que je voulais. J’avais l’insouciance qui me démangeait et à l’époque, tandis que le régime familial était assez conservateur, j’aurais même voté mes 18 ans par anticipation pour accélérer la dissolution de mon gouvernement parental et ainsi accéder au pouvoir exécutif plus rapidement.

Mais aujourd’hui, alors que l’éducation est devenue libérale et que les forces d’opposition sont plutôt puissantes, on peut se demander pourquoi les mineurs plébiscitent toujours autant la majorité.

On veut jouir de tous ses droits, mais quand on acquiert enfin l’autonomie tant convoitée, on se rend compte qu’elle vient avec tout un tas de responsabilités qui viennent avec tout un tas d’obligations et on se retrouve sous le joug de sa propre indépendance. Affranchis, mais paradoxalement moins libres.

Ma fille aura bientôt 18 ans et enfin tous les droits, dont celui de choisir sa voix. Se lèvera-t-elle du pied gauche ? Quand on vote par procuration depuis la naissance, n’est-il pas probable que face au recensement des possibles, on angoisse à l’idée d’assumer l’émancipation pour laquelle on a pourtant milité ? N’avez-vous pas eu peur, le Chat, au moment de prendre les décisions indispensables et nécessaires à votre insertion culturelle, professionnelle et sociale ?

Si le dépouillement des tout premiers scrutins fait état pour certains d’un fort taux d’abstention, peu désirent vivre de façon précaire. Et comme il y a peu d’élus, il faut faire campagne. Mais comment est-ce que je deviens « Moi » ? Est-ce que j’ai envie d’être conforme à la majorité ?

Ma fille, à l’aube de l’indépendance, n’est pas insouciante. Saura-t-elle être présidente de conseil de son Trésor, ministre de son développement durable, et ce dans toutes les circonscriptions de sa vie ? Comment se positionnera-t-elle face aux affaires étrangères ? Dans l’isoloir de sa majorité, saura-t-elle faire les bons choix ? Évidemment, il ne s’agit pas de noircir toutes les cases, pouvoir faire des choix, c’est déjà être libre. Mais, on est loin de la vie de bohême quand même.

78030259_oEt puis, après sa majorité civile, à moins qu’elle ne se décide à voter blanc et à se dissocier du quorum traditionnel, viendra la majorité matrimoniale avec son cortège de nouveaux devoirs conjugaux et maternels. Il lui faudra donc adopter quelques motions de censure pour dissoudre la rébellion de sa progéniture, les mêmes peut-être que celles que j’aurais adoptées quelques décennies auparavant. Il ne s’agira plus seulement de vivre en citoyen libre, mais également de former ceux de demain, de subvenir à leurs besoins afin qu’ils deviennent d’honnêtes candidats à la majorité à leur tour. Je n’ai jamais élevé ma fille par obligation, mais j’ai vite compris que j’avais des obligations à son égard.

Je pense avoir voté utile. Ma candidate semble prête à mener à son tour sa propre campagne dans le meilleur des mondes possibles.

Elle aura 18 ans sous peu et curieusement, alors qu’elle entame sa majorité, c’est plutôt sur moi que souffle un nouveau vent de liberté.

Mais, je ne serai pas loin. Libre d’accourir quand bon lui semblera.

Sophie

Notice biographique

Sophie Torris est d’origine française, Québécoise d’adoption depuis dix-sept  ans. Elle vit à Chicoutimi, y enseigne le théâtre dans les écoles et l’enseignement des arts à l’université. Elle écrit essentiellement du théâtre scolaire et mène actuellement des recherches doctorales sur l’impact de la voix de l’enfant acteur dans des productions visant à conscientiser l’adulte. Elle partage également une correspondance épistolaire avec l’écrivain Jean-François Caron sur le blogue In absentia. (http://lescorrespondants.wordpress.com)

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Advertisements

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

rujia

artiste peintre

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle/Visual Poetry

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :