Un poème en prose de Frédéric Gagnon…

Jour franc

aurore_dessin_archive5

Dessin de Gilles Boutin

            Nous qui avons connu la stérile saison de repentirs sans fin, nous émergeons au monde d’un acquiescement solaire.

            Nous n’avions de visage que la cendre.  Des bergers de déraison menaient le triste troupeau vers cette mort certaine qui n’a pourtant de terme.

            Mais le jour s’éveille ; mais nos corps se font concrets.

            Un jour franc pour des hommes qui ne craignent point d’être – car être soi représentait un risque des plus élevés, mais nous ne craignons point d’être : nous avons congédié les gardiens d’une longue mégarde, et nos visages se révèlent dans l’absolu clarté de l’azur, et je te vois tel que tu me vois, souverain charitable que l’on avait élevé dans l’ignorance de lui-même, sans commencement ni terme, événement du dieu qui dans la chair trouve le sanctuaire de son actualisation.

            C’était le temps d’enfants hâves aux soupirs discrets.

            Nos gardiens ne possédaient pas les clés mais parlaient la langue du mystère.

            Enfants discrets, la discipline délétère de l’oubli nous maintenait stupéfaits sur la place du marché – de discipline véritable nous ne connaissions point : ce n’était que torpeur imposée par des gardiens sans âme ; des ombres de fantômes nous barraient les portes de la Vie.

            Mais nous sommes assassins.  Mais de par notre seul rire les avons détruits, ces personnages informes qui de l’autorité portaient le masque défini.

            Maintenant les enfants dansent.

Le ciel est un sourire ; son scintillement nous ouvre les clairières de notre véritable séjour, notre repos, notre joie, un repos tout de joie au centre de nos activités libres et sans fin.

            C’est un jour franc.  Le geôlier brise son faix : nul n’avait comme lui de chaînes si lourdes – et la mère des hontes s’étend au soleil : elle s’y consume parfaitement.

            Ils n’avaient peur de rien comme de ce qui nous distingue, ces bergers d’une longue folie – mais en nos différences nous découvrons le lieu de nos plus intimes liens.

            Maintenant.  Jour de notre intelligence réelle, de nos véritables sentiments.

            Maintenant, nous sommes aguerris, pacifiques suprêmement, et d’une fable de ressentiment ne serons plus jamais dupes, maintenant, hommes et divins tout à la fois, divinement humains – et les prisons de nos espoirs ne sont qu’autant d’os jaunis qui tombent en poussière, et la poussière tourbillonne dans la lumière bourdonnante du grand Midi, maintenant.

Frédéric Gagnon

Chicoutimi, dimanche 26 octobre 2003

Notice biographique

Frédéric Gagnon a vécu dans plusieurs villes canadiennes, dont Montréal, Kingston et Chicoutimi.  Il habite aujourd’hui Québec.  Il a étudié, entre autres, la philosophie et la littérature.  À ce jour, il a publié trois ouvrages, dont Nirvana Blues, paru, à l’automne 2009, aux Éditions de la Grenouille Bleue.  Lire et écrire sont ses activités préférées, mais il apprécie également la bonne compagnie et la bonne musique.

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche : https ://maykan2.wordpress.com/)

Advertisements

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

rujia

artiste peintre

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle/Visual Poetry

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :