Chronique ontarienne, par Jean-François Tremblay…

Les comportements chiants du temps des Fêtes

Voici une liste de comportements bêtes, voire carrément chiants, observés par votre humble serviteur au74425593 cours du temps des fêtes.

L’hôte qui offre trop de nourriture :

Il s’agit de la personne qui reçoit chez elle et qui craint tant de ne pas subvenir adéquatement aux besoins de ses invités qu’elle offre beaucoup trop de nourriture, au point d’en être désagréable.  Celle qui laisse un plateau de desserts devant vous pendant une heure ou deux, alors que vous sirotez votre café après un fastueux repas, si bien que vous vous sentez incité à piger dans le plateau à tout moment et ainsi à vous empiffrer au point de le regretter.  C’est également cet hôte qui vous demande si vous avez encore faim seulement une heure ou deux après ce repas dont vous n’êtes pas sur le point de vous remettre.  Assez, c’est assez !

Les deux-trois invités qui parlent au-dessus de la mêlée :

Ce sont toujours les mêmes deux ou trois membres d’une famille qui enterrent tout le monde, empêchant toute forme de conversation autre que la leur.  Ce sont des gens dans la quarantaine ou cinquantaine, qui « crient » leurs opinions, qui ont inlassablement les mêmes sujets de conversation à chaque réunion familiale, et qui empêchent les plus jeunes – leurs enfants, gendres et brus – de prendre part aux discussions.   Ce qui devient extrêmement frustrant très rapidement.

Les convives qui parlent de leurs bobos :

Je fus témoin d’une longue, trop longue conversation ayant comme sujet les maladies de chaque personne présente, ou presque.  Pénible.

Les personnes qui ne comprennent absolument pas ce que vous faites dans la vie, ou qui s’en foutent :

Ce sont souvent les grands-parents, ou les personnes dont les intérêts sont limités, ceux qui ne connaissent que leur petit monde personnel.  Ces personnes qui posent les mauvaises questions, qui ignorent tout de vous, qui ont conservé une impression sur votre personne datant de plusieurs années, ou qui n’ont carrément aucun intérêt pour ce que vous faites.  Ou encore, ces gens qui, non seulement ne s’intéressent pas à vous, mais ne parlent que d’eux-mêmes.  Dison que cela donne des conversations plutôt inintéressantes.

L’hôte aux repas trop exotiques :

La personne qui ne prend pas le temps de poser des questions sur les allergies et/ou intolérances alimentaires de ses invités, qui sert des plats trop relevés et épicés pour les palais moins aventuriers.  La personne qui veut tellement mettre au défi les autres qu’elle les repousse dans leurs retranchements au point de les amener à manger du bout des lèvres et ainsi peu apprécier le repas.  Un peu d’égards, svp, surtout lorsque les grands-parents sont invités à la table.

Les personnes qui aiment trop donner et/ou déballer des cadeaux :

Le déballage de cadeaux qui s’éternise, qui devient embarrassant tellement on en reçoit.  On en vient à oublier qui a donné quoi.  D’autre part, il y a ceux qui aiment trop recevoir, qu’on gâte exagérément simplement parce qu’on sait que cette personne aime déballer.  Le déballage dure ainsi des heures et ça en devient ridicule.

Moi :

Et puis il y a moi.  Celui qui a probablement été le plus chiant de tous.

– Moi et ma remise en forme que je parade constamment.  Mes vêtements de gars mince, mon attitude de gars mince, mon appétit de gars mince.

– Moi et mon « running streak » de décembre – j’ai couru minimum un mile tous les jours du 28 novembre au 28 décembre.  Tous les matins je partais courir, beau temps mauvais temps, alors que la famille ouvrait à peine les yeux.  Chiant, je l’admets.

images4– Moi et mes nouvelles habitudes alimentaires.  Exemple : j’ai acheté du fromage bleu pour mes déjeuners chez ma mère (chez qui je passais deux semaines), car j’en mange habituellement tous les matins, et Dieu sait que se passer de bleu pendant deux petites semaines est impossible (soupir…).

– Moi qui juge les autres dans ce texte.

Bien que j’aie changé physiquement, je constate avoir du chemin à faire pour cesser de critiquer les gens qui m’entourent.

Que 2014 m’apporte un peu de sagesse !

Notice biographique

Jean-François Tremblay est un passionné de musique etdecinéma. Ila fait ses études collégiales en Lettres, pour se diriger par la suite vers les Arts à l’université, premièrement en théâtre (en tant que comédien), et plus tard en cinéma.  Au cours de son Bac. en cinéma, Il découvre la photographie de plateau et le montage, deux occupations qui le passionnent.  Blogueur à ses heures, il devient en 2010 critique pour Sorstu.ca, un jeune et dynamique site web consacré à l’actualité musicale montréalaise.  Jean-François habite maintenant Peterborough.   Il tient une chronique bimensuelle au Chat Qui Louche.

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)

Advertisements

5 réponses à Chronique ontarienne, par Jean-François Tremblay…

  1. Eschylle dit :

    Après avoir rédigé un article sur les deux-pattes, moi qui suis un chat, je réalise, à la lecture de celui-ci, qu’il n’y a qu’un deux-pattes pour aussi bien souligner le côté deux-pattes des deux-pattes…
    Quant à la prise de conscience de fin d’article, elle témoigne d’une grande lucidité qui mérite d’être complimentée.

    J’aime

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ainsi parle l'Éternel

L'écriture de la Sainte Bible se continue -- publiée par Guylaine Roy (GROY)

rujia

artiste peintre

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle

Un blog experimental qui s'efforce de saisir la poesie dans le quotidien des images, des choses, des moments .... et plus encore

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

%d blogueurs aiment ce contenu :