Chronique de Milan, par Clémence Tombereau…

Champagne !

Les bousculer.  Jouer des coudes.  Se frayer un chemin pour arriver au Saint Graal – la bouffe.  Tu ne le sais peut-être pas, mais ici c’est la guerre.  Les armes : une fourchette, une assiette, une bonne dose d’insolence et, surtout, aucune gêne.  C’est pour bientôt…

Dans une pièce attenante, blindée de spectateurs respectueux, l’homme important fait son discours, mais eux, les rapaces, n’en ont que faire : ils sont déjà là, dévorant des yeux ce qu’ils ne vont pas tarder à engloutir.  Le discours se termine en remerciements de rigueur, applaudissements bruyants, c’est parti !

Buffet pris d’assaut.  C’est l’hallali.  Charognards gourmands, mouches à merde affamées, les plus rodés, déjà armés, lancent l’assaut et sont bien décidés à ne pas bouger de là tant qu’ils n’auront pas au moins goûté à tout.  Cohue d’insectes humains élégamment vêtus qui, visiblement, n’ont pas vu de nourriture depuis plusieurs jours.  Grouillement, bousculades.  On se marche sur les pieds, on tache le costume du voisin avec un peu de fromage dégoulinant – pas d’excuses : on a la bouche pleine.  Les guerriers maintiennent le siège.  Assiette pleine, sauce qui coule de la commissure des lèvres, mastication effrénée.
Tu fais une pauvre tentative pour accéder à un bout de quelque chose : impossible – tu n’es pas un guerrier.  On se gave.  C’est gratuit, on en profite.  On n’est pas miséreux pourtant, non, mais on estime qu’on mérite, la bouffe, le champagne : ils nous doivent bien ça !

Au bout d’une heure, on est bien gavé, on délaisse à regret le buffet – tout de même on sait se tenir – pour aller flâner, voir si les sponsors n’auraient pas quelque cadeau à nous faire – on mérite.  De toute façon, si le cadeau n’est pas donné, on le prendra par nous-mêmes, histoire qu’on ne soit pas venu pour rien.

Vraiment, une bonne soirée.  Le buffet aurait pu être mieux, le champagne plus généreux.  Mais bon, on ne va pas se plaindre, on est des gens civilisés, on fait partie de la bonne société nous – on a du savoir-vivre.  Si tu veux les restes, on te les concède.  Nous savons être magnanimes, même si les garden-partys ne sont plus ce qu’elles étaient.

Notice biographique

Clémence Tombereau est née à Nîmes et vit actuellement à Milan.  Elle a publié deux recueils, Fragments et Poèmes, Mignardises et Aphorismes aux éditions numériques québécoises Le chat qui louche, ainsi que plusieurs textes dans la revue littéraire Rouge Déclic (numéro 2 et numéro 4) et un essai (Esthétique du rire et utopie amoureuse dans Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier) aux Éditions Universitaires Européennes.
(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)
Advertisements

Une réponse à Chronique de Milan, par Clémence Tombereau…

  1. Stéphane dit :

    Une naturaliste peinture du genre humain ! Un festin très réaliste à la sauce Pantagruel. J’en ai fait l’expérience à quelques reprises. Ces buffets m’ont d’ailleurs toujours dégoûté pour les différentes raisons que vous exposez sans fard. C’est la course à l’échalote de navets costumés qui nous feraient presque croire qu’ils n’ont pas un radis en poche. Rouges et fanées sont les oreilles de choux de poireaux endimanchés, au moment de passer à la digestion postprandiale ; c’est que ça fout le diable au corps de bouffer comme un goret : la fonde des graisses, ce sera pour plus tard ! Merci pour cette toile.

    J’aime

Laissez un commentaire.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

rujia

artiste peintre

La bibliothèque de Sev

Chroniques livresques et élucubrations littéraires

sillage

la trace fluide du chemin parcouru

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

Ninannet's Blog

Just another WordPress.com site

Moonath - l'Univers des mots

une plume troubadour et lunaire qui chante la vie, l’âme, l’amour et l’infini…

Poesie visuelle

Un blog experimental qui s'efforce de saisir la poesie dans le quotidien des images, des choses, des moments .... et plus encore

Stéphane Berthomet - Articles, notes et analyses

Analyste en affaires policières, terrorisme et de sécurité intérieure.

A l'horizon des mots

Notes d'une bookworm débutante

Alchimaer Art

Alchimaer Art,collectif artistique et humaniste, un sujet d’étude les symboles des parcours initiatiques dans l’art. Contemporain, alchimique, textile, peinture, street art, contes vidéo, design … Si l’interprétation des symboles est immortelle et universelle, leurs représentations n’ont pas de limite!

LE CHAT QUI LOUCHE 2

Arts et littératures de la Francophonie...

maykan.wordpress.com/

Arts et littératures de la Francophonie...

Vous êtes ici... et là-bas

André Carpentier & Hélène Masson

Sophie-Luce Morin

Auteure, conférencière, idéatrice

Vivre

« Écoute le monde entier appelé à l’intérieur de nous. » Valère Novarina

Les amours de livres de Falbalapat

Grignoteuse de livres... Des petits partages de lecture entre nous, un peu de musique et quelques artistes en images...

%d blogueurs aiment ce contenu :